Panier Accueil
Facebook Instagram
Deutsch

Le Prix Culturel Manor 2023 Valais : Aurélie Strumans

Date : 09.11.2020
 Aurélie Strumans Aurélie Strumans © Aurélie Strumans

Alors que le paysage montagneux semble intact et calme, la roche et le sol sont traversés par de nombreuses galeries, dissimulant des lieux souvent inaccessibles au public, et une activité humaine et mécanique intense. Aurélie Strumans (Sion, *1987) met en parallèle la part mystérieuse du territoire avec le corps, enveloppe matérielle qui abrite de nombreux conduits et une vie souterraine qui nous demeure en partie inconnue. À l’occasion du 7e Prix culturel Manor décerné en Valais, elle présente de nouveaux travaux, poursuivant sa réflexion sur les rapports entre les êtres humains et leur environnement. Une exposition lui sera consacrée prochainement au Musée d'art du 6 mai au 20 août 2023.

Active en Valais et à Zurich et diplômée d’un Bachelor en Arts Visuels de l’ECAV (ancienne EDHEA – Ecole de design et haute école d’art du Valais, Sierre) et d’un Master in Fine Arts de la ZHdK (Zürcher Hochschule der Künste), Aurélie Strumans (*1987, Sion) se distingue par un travail poétique qui questionne les rapports qu’entretiennent les êtres humains avec un environnement façonné et regardé à travers le prisme de la numérisation grandissante. Par l’imbrication subtile de différents médiums (écriture, performance, vidéo, installation et son), Aurélie Strumans développe une pratique dénonçant des préoccupations urgentes: quelles sont les influences notoires que les outils technologiques opèrent aujourd’hui sur nos manières de voir et d’appréhender le monde ? Comment modifient-t-ils ce dernier ? Quelle est, in fine, la valeur résiduelle des paysages ?

Le jury du Prix, composé de Pierre-André Maus (Maus Frères SA), Chantal Prod’Hom (mudac, Lausanne), Victoria Mühlig (conservatrice, Musée d’art de Pully), Delphine Reist (artiste, Genève) et Michael Sutter (directeur Kunsthalle, Lucerne) à qui la directrice du Musée d’art du Valais, Céline Eidenbenz, assistée d’Isaline Pfefferlé, ont soumis un choix de quatre artistes prometteurs, s’est prononcé à la majorité pour l’encouragement de cette artiste.

Le Prix culturel Manor est l’une des principales distinctions dans le domaine de l’art contemporain en Suisse. Il a été créé en 1982 par les Grands Magasins Manor pour la promotion de jeunes talents suisses encore peu connus du grand public ; il est attribué en principe tous les deux ans dans chacun des douze cantons où il est institué. En Valais, le Prix Manor a déjà distingué Martina Gmür en 2007, Joëlle Allet en 2010, le collectif JocJonJosch en 2013, le duo Barbezat/Villetard en 2015, Eric Philippoz en 2017 et le duo Badel/Sarbach en 2019.